Nouvelle création du studio Ubisoft Montréal « For Honor » nous plonge dans un monde imaginaire où s’affrontent, depuis 1000 ans, chevaliers, vikings et samouraïs après un terrible cataclysme… Épique et riche en action, cette nouvelle licence – pour PC, PS4 et Xbox One – fait la part belle aux armes blanches et joutes au corps à corps. Un concentré d’originalité qui devrait faire date auprès des amateurs d’univers médiévaux.

Disponible depuis le 14 février 2017, « For Honor » fait partie des sorties majeures de l’année 2017. Et pour cause ! Il s’agit d’une nouvelle franchise de l’éditeur Ubisoft, confiée aux soins du mythique studio de Montréal. Lequel nous dépayse à grand renfort de combats épiques à l’arme blanche dans un monde où s’affrontent sans merci chevaliers, vikings et samouraïs. Pour trame de fond : une guerre totale qui s’éternise depuis un millénaire, suite au cataclysme qui a ravagé les royaumes d’origine de ces vaillants guerriers. Aujourd’hui, c’est désormais pour assurer la survie de leurs peuples qu’ils poursuivent la lutte dans un déluge de combats digne des meilleurs films d’action. C’est avec ce pitch que l’on s’immerge dans l’univers de « For Honor ». Avec l’épineuse question du choix de la faction, car il faut choisir entre les imposants Vikings, les valeureux Chevaliers ou les redoutables Samouraïs. Quelle que soit votre décision (il n’y a pas de mauvais choix !), vous admirerez le soin apporté aux héros et à leur animation. Mais avant d’aller défier les joueurs du monde entier – en duel ou en équipe -, à vous de faire vos preuves. Et apprendre les bases du gameplay. A Savoir, notamment, les différentes positions de combat, les parades manuelles ou l’art de l’esquive pour éviter de vous faire embrocher… “For Honor” se présente sous la forme d’un jeu d’action à la 3ème personne, il est donc assez simple d’accès, mais nécessite un minimum d’apprentissage pour parfaitement maîtriser les commandes dans le feu de l’action. Comme avec les jeux de baston (façon SoulCalibur), vous constaterez qu’il peut aussi être technique et de haut niveau… C’est pourquoi il est essentiel de commencer par affronter l’intelligence artificielle.

5 modes multijoueurs

La partie solo est clairement faite pour préparer le joueur avant de passer au plat de résistance : le multijoueur. La progression est intuitive et les missions plutôt variées. Ce qui fait fonction de « tutoriel » évoque « Rainbow Six Siège » (du même studio) avec une partie solo qui sert également d’apprentissage. Quant au contenu solo proprement dit, il est plutôt conséquent, avec dix-huit missions et la présentation de douze classes de combattants ! De quoi nous occuper de nombreuses heures. Sur le plan technique, Ubisoft Montréal n’est pas un néophyte en la matière. Et cela saute aux yeux. La mise en scène est soignée et l’on apprécie la qualité des cinématiques. Testé à partir de la version Xbox One, nous avons apprécié l’esthétisme des environnements 3D qui foisonnent de détails et qui sont parfaitement en phase avec les trois univers de nos valeureux guerriers. Outre la partie solo, déjà conséquente, l’intérêt de « For Honor » est indéniablement son multijoueur. Lequel nous fait bénéficier (à la sortie) de 5 modes différents : “domination”, “mêlée”, “duel”, “élimination” et “escarmouche”. Quel que soit le type de partie, l’intérêt est de jouer en coopératif pour maximiser l’efficacité. Lors de notre test, nous avons constaté à quel point les joueurs mettent en place des stratégies variées pour combiner leurs actions. Grâce aux différentes classes et aux trois factions, les batailles sont hautement dynamiques et généralement sans temps mort. Si l’affichage peut être un peu confus, parfois, lorsqu’il y a beaucoup de joueurs au même endroit, dans l’ensemble For Honor est habilement réalisé.

En garde !

Si, sur le papier, “For Honor” était alléchant, dans les faits Ubisoft n’a clairement pas failli à sa réputation. À l’instar du mythique « Assassin’s Creed », cette nouvelle licence bénéficie de codes de gameplay efficaces – et qui lui sont propres – et d’un univers belliqueux captivant. Certes, il faut être réceptif aux affrontements à la 3ème personne, mais le résultat ne manque pas de panache. L’intelligence artificielle s’en sort également plutôt bien et ne manque pas de donner du fil à retordre. Tout spécialement en début de partie, lors des fameux entraînements. Après quelques heures en ligne, avec les différentes classes, le plaisir reste de la partie ! Même si l’on commence à trouver le jeu un peu répétitif. Il n’empêche : l’esprit compétitif et la mise en place de fourberie contribue à pousser l’expérience. La personnalisation et l’amélioration de l’équipement renforcent aussi l’intérêt. Que l’on opte pour un personnage rapide, mais fragile, ou un combattant plus massif et agressif, l’expérience reste intense sur le champ de bataille. Tout cela renforce l’intérêt d’avoir, au préalable, “travailler” en solo en se confrontant à l’intelligence artificielle. Car dans la pure tradition des jeux en ligne, les gamers ne vous feront aucun cadeau ! Épée, hache, fléau, bouclier… Chaque style de combattant bénéficie d’un maniement qui lui est propre. Ce qui donne, avec le système de classes, douze approches différentes. Différents types d’attaques offrent un panel d’interactions plutôt subtiles comme, par exemple, le fait de pouvoir briser la garde de son adversaire ou esquiver un coup en effectuant une roulade au dernier moment. Bien vu aussi : le fait que les arènes intègrent des pièges qui permettent de prendre l’avantage ou de feinter vos rivaux… Tout un programme ! Si vous aimez les combats à l’arme blanche et les jeux multijoueurs, “For Honor” est une bonne pioche. Même si, au lancement, nous aurions aimé encore plus de contenus et de maps, en l’état il y a déjà amplement de quoi faire.

Note : 17/20

Original, nerveux et doté d’un système de combat plutôt technique, “For Honor” renforce agréablement le catalogue d’Ubisoft avec un titre orienté coopératif et focalisé sur les armes blanches. Le résultat est rapidement jouissif, après un certain temps passé sur la partie “solo” (pour l’apprentissage) et la maîtrise des différentes classes. Dotée d’une réalisation technique honorable avec de belles animations et de somptueux environnements 3D, cette nouvelle licence devrait fédérer les joueurs adeptes de titres compétitifs “en ligne” sur PC et consoles. Certes, les doublages VF ne sont pas transcendants et nous aurions aimé encore plus de contenus au lancement, mais le bilan reste positif. Une bonne surprise pour les amateurs d’action à la 3ème personne !

Publicités