Nouvelle création de Tarsier Studios (LittleBigPlanet), Little Nightmares est un jeu de plateforme sombre et inquiétant sur PC, PS4 et Xbox One. Bénéficiant de l’Unreal Engine 4, le soft brille par une réalisation visuelle spectaculaire. Reste à savoir si tout converge pour en faire l’un des chefs d’œuvre de l’année 2017 ?

Savamment « teaser » par l’éditeur Bandai Namco Games, « Little Nightmares » vient titiller les fans de jeux de plates-formes avec un positionnement aux antipodes des productions « tous publics »… Ici, pas de couleurs flashy, ni d’ambiance joyeuse : la nouvelle création de Tarsier Studios opte pour une atmosphère glauque et oppressante à souhait ! Immergé sous les traits du jeune Six, vous débutez l’aventure debout sur un matelas dans une vaste maison. De petite taille et dénué de supers-pouvoirs, notre héros n’est pas en mesure d’atteindre les poignées de portes… Aussi, pour évoluer dans l’imposant bâtiment, il vous faudra utiliser votre tête ! Grâce à une parfaite gestion de la physique, le soft nous invite à déplacer les objets – à l’exemple des chaises – pour accéder aux éléments du décor et hors de portée. Pour cela, il est également possible de s’accroupir et d’escalader certaines parois. Par ailleurs, et cela dès l’introduction, il est surprenant d’évoluer dans cet univers oppressant sans réelle information scénaristique. De fait, l’imagination du joueur est mise à contribution et ce manque d’éléments contribue indiscutablement à rendre plus inhospitalière la grande bâtisse… Muni d’un briquet, Six peut éclairer le moindre recoin de pénombre, mais les dangers qui s’y cachent sont nombreux ! Entre les monstres, les portes électrifiées et le risque d’une chute mortelle, faire progresser notre héros n’est pas toujours évident.

Court, mais intense !

Si la prise en main de ce jeu de plateforme en 3D est plutôt classique, mieux vaut éviter le recommander aux plus jeunes. C’est si vrai qu’il porte la norme « PEGI 16+ », ce qui le proscrit d’office d’une quelconque comparaison avec « LittleBigPlanet ». Pour ce qui concerne la difficulté, notez que certains passages sont spécialement retors pour les nophytes. Rythmé et atypique, « Little Nightmares » multiplie les interactions pour sans cesse se renouveler. Artistiquement parlant, le bilan est plus que positif. Tarsier Studios utilise à merveille les possibilités de l’Unreal Engine 4. Personnages, animations, effets d’ombres et de lumières… Tout est fait pour nous méduser et nous inviter à poursuivre l’exploration. En revanche, la longévité n’est pas démentielle. Attendez-vous à moins d’une dizaine d’heures pour en venir à bout. Reste qu’avec une telle qualité et originalité, « Little Nightmare » devrait se faire une place parmi les bonnes pioches de l’année 2017. De notre point de vue, Tarsier Studios renouvelle avec brio le genre, le tout saupoudré d’un côté “Tim Burton” bienvenu.

Note 16/20

Tarsier Studios renouvelle avec brio le jeu de plateforme. Sa nouvelle création, “Little Nightmares”, repose sur des mécanismes intuitifs et une ambiance sombre et captivante qui nous pousse à enchaîner les niveaux. L’utilisation de l’Unreal Engine 4 offre un rendu graphique époustouflant, couplé à une mise en scène soignée. Nul doute que les fans de Tim Burton apprécieront. Un vrai condensé d’originalité pour nos PC et consoles (PS4 / Xbox One).

Publicités